Accueil Actualités Contact Forum
 
 
 

 Critiques - Détail d'une critique
Trouver Dieu dans le Seigneur des Anneaux

Agrandir l'image
Note :

Vos avis : 3 membres ont laissés leurs avis [Lire les avis...]
 Laisser votre avis sur cet article

Auteur : Kurt Bruner et Jim Ware

Catégorie : Livres

Synopsis : L'épopée de Tolkien enthousiasme les lecteurs depuis cinquante ans. Or la grande fresque féerique peut devenir aussi un livre d'enseignement de vie pour chacun aujourd'hui.
Les auteurs proposent de retrouver les plus belles scènes du Seigneur des Anneaux et de les regarder à la lumière d'épisodes ou de grands personnages de la Bible. Le roman mythique de la nouvelle génération s'éclaire d'une lumière originale ; il fait rêver et réfléchir petits et grands avec la promesse que la fiction peut devenir réalité.

Critique :

"Trouver Dieu dans le Seigneur des Anneaux" est un livre qui se propose d'éclairer certaines scènes du Seigneur des Anneaux à la lumière de la pensée chrétienne. Dans l'ensemble il remplit bien son office. Ce livre est composé de plusieurs réflexions (21 en tout) qui se composent chacune d'une scène ou d'un thème de l'aventure résumé par l'auteur suivit d'une explication et d'un approfondissement du point de vue chrétien.

   L'auteur, dont la connaissance de l'œuvre de Tolkien est assez approfondie (Le Seigneur des Anneaux, Bilbo le Hobbit, le Silmarillion, Sur le Conte de Fée, Feuille de Niggle, les Lettres, Petite Anthologie) illustre ses explications de nombreuses références prises bien sûr dans la Bilble mais aussi dans "Tolkien et le Silmarillion" de Clyde Kilbi, "Dieu dans nos vies" et "Simple Christianisme" de C.S. Lewis, "La Mort d'Arthur" de Sir Arthur Malory et "Mythes et Légendes celtiques" de T.W. Rollerston.

   A la fin du livre, cinq réflexions indépendantes du Seigneur des Anneaux sont effectuées sur les thèmes de l'Homme en tant que deuxième créateur, "Feuille de Niggle", le désir dans l'œuvre de Tolkien, "Conte de fée : une histoire vraie ?" un film de C. Sturrige et sur l'œuvre de Tolkien en général.

   Néanmoins, certaines fautes sont à relever telle la mauvaise orthographe de certains noms (Lluvatar, Ainut, Gladriel) ou encore des incohérences dures à supporter pour certains fans, tel Aragorn qui est qualifié de "paysan hagard" et de "garde forestier", Cul-de-Sac de "fief" et de "forteresse" et Gandalf "d'enchanteur". A noter aussi que les Elfes sont nommés "lutins".

   Malgré cela, le but premier de ce livre, éclairer certaines scènes du Seigneur des Anneaux à la lumière de la pensée chrétienne, est atteint.


Ajouté par Derufin le 05/05/2007
TOP | © www.tolkienfrance.net