Accueil Actualités Contact Forum
 
 
 

 Elfique - Sindarin - Les verbes de base
Cours 16 : Les verbes de base


  1. L'infinitif :

    Il se forme avec le suffixe -i.
    De plus, le suffixe provoque l’inflexion des voyelles a et o en e.
    Exemple : blab --> blebi « battre ».

  2. Le présent :

    On distingue ici deux cas :
    • Les monosyllabiques : Le présent se forme en allongeant la voyelle.
      La base fir- devient fîr « (il) arrête ».
    • Les polysyllabiques : Le présent se forme d’après la base.
      La base osgar- devient osgar « (il) ampute ».


    Remarque générale : Lors de l’ajout des désinences, il faut prendre pour racine l’infinitif et infléchir les voyelles a et o en e.
    Exemple : dar --> derin « j’arrête ».

  3. Le passé :

    Ici encore, il existe différents cas selon la consonne finale.

    Pour une base en r, on ajoute un -n. Ainsi, dar- --> darn « arrêtait ».
    Pour une base en n, on double le n. Ainsi, cen- --> cenn « voyait ».
    Pour une base en -l, on double le l. Ainsi, pel- --> pell « s’étiolait ».
    Pour une base en -d, on remplace par -nt. Ainsi, had- --> hant « lança ».
    Pour une base en -b, on ajoute un -mp. Ainsi, cab- --> camp « sauta ».
    Pour une base en -g, remplace par nc. Ainsi, dag- --> danc « tua ».
    Pour une base en -dh, on remplace par nd. Ainsi, redh- --> rend « serma ».
    Pour une base en -v, on remplace par -m. Ainsi, lav- --> lam « lécha ».

    Remarque générale : Lors de l’ajout des désinences, il convient d’ajouter le suffixe i et d’infléchir a et o en e.
    Exemple : fir- firnin « (je) mourais ».

  4. Le futur :

    Il suffit d’ajouter le suffixe -tha ainsi que la voyelle de liaison -i.
    Exemple : dar- --> deritha « arrêtera ».

    Remarque : Ici encore, les voyelles a et o deviennent e.

  5. L'impératif :

    Il se forme à l’aide du suffixe -o comme pour les verbes dérivés.

  6. Le participe actif (ou participe présent) :

    Il se forme à l’aide du suffixe -el.

    Remarque : Pour les verbes en -i, ce suffixe devient iel.
    Exemple : fir- --> firiel « mourant ».

  7. Le participe parfait actif :

    Il se forme à l’aide du suffixe -iel, la voyelle i devenant un î.

    Remarque : Les voyelles e, a et o s’infléchissent en î, ô et û respectivement.
    Exemple : ped --> pîdiel « ayant parlé ».

  8. Le participe passif (ou participe passé) :

    Il se forme en ajoutant le suffixe -en à la troisième personne du passé.
    Exemple : dar-> darn --> darnen « arrêté ».

    NB : Les finales -nt, -nc, -mp, -nd, -m deviennent -nn-, -ng-, -mm-, -nn- et -mm-.
    Exemple : ped- --> pent --> pennen « parlé ».

    Remarque : Au pluriel, le suffixe -en devient -in infléchissant les a et o en e.
    Exemple : dangen « abattu » --> dengin « abattus ».

  9. Le gérondif :

    Il se forme à l’aide du suffixe -ed.

TOP | © www.tolkienfrance.net